12 janv. 2009

Résolution d'un problème de lecture d'ogg par Amarok

Bonsoir !

Aujourd’hui, j’ai initié mon grand-père au monde de Kubuntu en lui installant la dernière version stable 8.10. Pour le moment, il est un peu perdu puisque tout est nouveau, mais il a le temps et la curiosité nécessaire pour pouvoir profiter pleinement de ce nouveau jouet ! Hi ! Hi !

Toutefois, si je vous parle d’une distribution GNU/Linux ce soir, c’est parce que je viens de régler un problème assez ennuyant avec la lecture de fichier .ogg sur Amarok. En effet, depuis une mise-à-jour assez importante il y a deux-trois jours, j’ai redémarrer mon ordinateur et eu la surprise que celui-ci ne puisse plus lire ces fichiers… Un peu embêtant lorsque plus des trois tiers de la bibliothèque musicale est sous ce format ^^’

Enfin, après plusieurs recherches via google et les forums de la communauté d’ubuntu, j’ai trouvé un billet qui pouvait peut-être répondre à mon problème. Seulement, il datait du 10/12/2006. Heureusement, après adaptation aux librairies actuelles, mon problème a été résolu ! :D Et, voici cette solution (/!\ cependant vous perdrez vos scripts et vos thèmes donc attention !) :

  1. rm -fr ~/.xine
  2. rm -fr ~/.kde/share/apps/amarok
  3. sudo apt-get --purge remove libxine1-ffmpeg
  4. sudo apt-get install --reinstall libxine1-ffmpeg libxine1-plugins

J’ai aussi ajouter “libxine1” à cette dernière ligne, mais je ne suis pas sûre que cela soit nécessaire, à vous de voir. Sinon, il ne vous reste plus maintenant qu’à relancer Amarok ! Et, hop ! C’est reparti ! ;-p

Le petit être fut d’abord surpris de les trouver là, puis il se ressaisit très vite et vint leur souhaiter la bienvenue en sa demeure. Nos trois compagnons voulurent immédiatement lui poser milles questions mais celui-ci leur fit comprendre de remettre cela à plus tard. Pour le moment, il leur dit juste qu’il les attendait d’un jour à l’autre. En effet, les deux jeunes femmes avaient une mission à mener et il avait un rôle à jouer sur le chemin de celle-ci.

Meilleure écoute, et bon feu !