22 nov. 2008

Il était une fois...

Bonsoir !

la vie ; … l’Homme ; … les découvreurs ; … les Amériques ; … l’Espace ; … les explorateurs. Ça vous dit quelque chose ? Oui, sûrement. Ce sont les “C’est pas sorcier” en dessins animés, thématisés, et romancés, mais tout aussi pédagogues et instructifs. Qui ne se souvient pas du personnage à la barbe et moustache si fournies qu’on l’y voyait plus que le nez et les yeux ? Qui ne se souvient pas du petit gros un peu bêbête mais toujours prêt à aider ? Ou du petit malin si antipathique toujours dans les mauvais coups ? Ou encore de la voix off qui nous prend par la main ?

Vous êtes dans l’ambiance ? Cool, parce que moi, je n’y suis pas ^^ Alors, je ne vois qu’une solution, une petite vidéo !


Il était une fois la vie - Générique

Ah ! C’est déjà mieux ^^ Et, en même temps, que pourrais-je dire ? Qu’ils ont réussi à vulgariser des notions difficiles à appréhender, comme je m’en rends compte à travers mes études. Qu’ils ont réussi à rendre cela intéressant, plus que certains de mes professeurs en tout cas. Qu’ils ont mis en images simples et romancé des évènements qui se déroule à l’échelle moléculaire et dont les images ne sont difficilement obtenues que par microscopie électronique — pour “Il était une fois… la vie”… Je pense que c’est assez inutile, en grandissant, vous vous en êtes certainement rendu compte.

Néanmoins, j’aimerai ajouter qu’en ayant récemment revu qu’ils n’ont rien perdu de leur charme, ou de leur efficacité. Ils sont même toujours d’actualités pour nombre d’entre eux, peut-être “Il était une fois… la vie” ou “l’Espace” qui commencent à s’effriter, mais tout juste :) Si vous voulez vous rafraîchir les neurones, ils sont toujours une bonne solution. Qui plus est, ils sont regardables par toute la famille.

La disciple de Sacrieur venait d’arriver à la porte de Selte Also et s’apprêtait à frapper quand elle s’ouvrit. Un disciple d’Iop se tenait sur le seuil. Il n’avait pas encore remarquer la présence de la jeune femme car il parlait à une personne derrière lui. Aussi, avant le choc fatal, fit-elle savoir qu’elle était là. L’homme se retourna et elle pu voir qu’il avait de nombreuses cicatrices, de celles qu’on acquiert au cours de grands combats. Bien entendu, il lui demanda ce qu’elle faisait sur le pas de la porte. Elle lui répliqua qu’elle ne voyait pas pourquoi elle le lui dirait puisque ce n’est pas à lui qu’elle souhaitait parler. Le disciple d’Iop aurait pu le prendre mal si la personne avec laquelle il parlait quelques instants plus tôt n’était intervenue. Elle calma aussitôt son invité et lui assura qu’elle connaissait la jeune femme. Alors, ne pouvant protester, ou jouer les protecteurs, davantage, il fit ses adieux et partit en gardant un œil suspicieux sur la jeune femme. Quant à elle, elle se tourna vers l’autre personne et vu qu’il s’agissait bien de celle qu’elle cherchait, comme elle s’en était doutée.

Nota bene : J’ai édité mon message d’avant-hier afin d’y rajouter ce qu’il y manquait cruellement, une petite ‘playlist’ de musiques celtiques que je peux écouter. Pour le coup, il n’y a qu’une seule artiste, mais c’est pour rattraper son oubli lorsque j’ai listé ces collègues, c’est un des noms qui aurait dû me venir immédiatement ^^’

Un peu court aujourd’hui… Vivement dans une semaine et demie, je vous le dis :p Que les bras de Morphée vous soit accueillant, et bon feu !