10 nov. 2008

Les guerriers du silence

Bonjour !

Une quinzaine de jours plus tôt, je me promenais dans la bibliothèque de ‘ma’ ville comme on peut le faire devant les vitrines des magasins d’une rue commerçante. Quand une bande dessinée attira mon attention. Je vu tout de suite qu’elle était composée de quatre tomes, un bon point pour elle. Je la feuillette donc et découvre que la magie et la technologie semble jouer un rôle majeur, tout ce que j’apprécie. Je les prend et les dévore le soir même. Je m’aperçois à ce moment là qu’il y a une suite, et qu’elle n’est pas encore sortie, arff !

Heureusement, mon père remarque mes emprunts et m’informe qu’il s’agit de l’adaptation d’une trilogie de Pierre Bordage : Les guerriers du silence. Ainsi, mes quatre tomes ne représentent que le premier de la trilogie. Aussi, j’ai recherché les différents romans. Il y a quatre jours, j’ai pu commencé le premier volume.

De ce fait, j’ai réalisé que la bande dessinée reproduisait assez fidèlement le livre, mis-à-part quelques scènes et quelques personnages en moins ou mineurisés, c’est même très semblable XD Par conséquent, pour ceux qui sont fâchés avec les livres, je vous conseille la bande dessinée ! :D

Hum ?! Peut-être serait-il temps de faire un résumé de ce que j’ai déjà lu ? Et bien, l’histoire se déroule plusieurs milliers d’années après notre époque. La Terre, d’où sont originaires tout les habitants de l’Univers connu, n’est plus qu’une terre désolée, abandonnée, et presque complètement oublié. On la nomme dorénavant, Terra Mater, qui est le titre du deuxième volume soit-dit en passant. Ces habitants avaient développé une science du silence, la science inddique, qui leur permettait d’agir sur leur environnement. Ils avaient ainsi construit un monde assez idyllique, il faut bien le dire. Sauf que, comme d’habitude, cela ne dure jamais. C’est-à-dire que deux clans finirent par avoir des visions radicalement différentes sur les objectifs de la science inddique. S’ensuivit une guerre, la guerre du silence, qui réduit à peu de chose La Terre et décima les populations.

Un vainqueur ressortit de toute ces batailles, mais les deux camps étaient terriblement affaiblis. Alors, les vainqueurs gardèrent La Terre et dominèrent les populations restantes tandis que les vaincus utilisèrent leur science pour voyager sur d’autres planètes. Naflin était à leur tête, et ils colonisèrent de très nombreux systèmes. Afin de gérer ces mondes, Naflin et ses hommes créèrent la Confédération de Naflin et l’Ordre Absourate chargé de sa pérénité. C’est plusieurs sciècles plus tard que la Confédération rentra en contact avec des individus de l’Univers inconnu, les Scaythes d’Hyponéros. Ceux-ci avaient de formidable capacités psychiques et pouvaient ainsi ‘lire’ les pensées des personnes, mais aussi les protéger. Ainsi, ils s’intégrèrent à la Confédération, particulièrement sur la planète Syracusa, comme Scaythes lecteurs et Scaythes protecteurs.

C’était le début de leur plan de conquête, du renversement de la Confédération à l’Empire d’Ang, les Ang étant la famille régneante de Syracusa. Ils vont ainsi s’imposer par la religion avec le kreuzianisme, la force avec les mercenaires de Pritiv et l’Interlice de la Confédération — force armée de celle-ci —, et politiquement par l’imposition de l’Empire et la destruction de l’Assemblée des Smellas. Et l’Ordre Absourate là-dedans ? Hélas, les Scaythes ont réussit à développer une arme capable de contrecarrer complètement l’arme de ces chevaliers, leur Cri de mort, à partir de la science inddique qu’ils ont retrouvé sur Terra Mater. Heureusement, il existe trois Maîtres de cette science. Seulement, les Scaythes vont les éliminer un à un. L’un d’eux va néanmoins réussir à sauver sa fille, qui est aussi son élève. C’est à peu près à ce moment que commence le livre.

Ces livres, comme tout ceux de Pierre Bordage, sont emprunts de messages qu’il vous appartient de découvrir ;-p Allez-y ! Vous ne serez pas déçu !

Soudain, elle se réveilla ! Ses esprits égarés ne lui revinrent que plusieurs instants plus tard. Alors, elle se souvint où elle se trouvait, au pied d’un des Ormes Légendaires. Elle comprit que son rêve avait dû lui être envoyé par son Dieu lui-même. Ce qui expliquait pourquoi il était si atypique. Mais, bon sang ! Qu’est-ce qu’il signifiait ? Elle avait du mal à le rappeler à sa mémoire… Peut-être la prochaine fois ?

A bientôt !