16 nov. 2008

Si les pierres pouvaient parler...

Bonjour !

Et oui, si les pierres pouvaient parler, cela aiderait beaucoup les étudiants de notre bonne vieille planète. Mais, cela ne serait-il pas dénoué d’intérêt par une trop grande facilité à écrire l’Histoire, avec un grand H, de cette troisième planète du système Solaire ? Cela ne serait-il plus qu’un simple travail d’historien qui fait parler les écrits de l’Homme… On ne le saura probablement jamais puisque les pierres sont, à l’heure actuelle, aussi muette que le silence. Enfin, peut-être pas pour tout le monde…

Qui sont donc ces personnes capables d’entendre les pierres ? Non, ce ne sont pas des sorciers, ni des magiciens, ni des enchanteurs. Aucune magie ne leur ai nécessaire. Les seules choses dont ils aient besoin sont leur logique, leur raison, leur amour des preuves et des indices concrets. Tout cela dans le but d’approcher au maximum la vérité des événements qui peuvent s’être déroulé 4,5 milliards d’années plus tôt. Autant dire qu’à cette échelle, l’Homme ne représente même pas une seconde si l’on remet tout cela sur 24 heures. Si vous ne mesuriez pas l’ampleur de leur tâche, voilà qui devrait vous y aider.

Histoire de la Terre sur 24 heures Histoire de la Terre Histoire de la Terre spiralée

Malheureusement, plus nous remontons dans le temps, plus les indices sont rares. Pourquoi ? Parce que la Terre, tout comme les êtres vivants, évolue, se transforme, vieillit. Ainsi, la surface de notre planète est comme un immense puzzle, ou plutôt un taquin aux formes ‘diffuses’. C’est-à-dire que les pièces bougent les unes contre les autres, les unes sur les autres, les unes sous les autres, dans les trois dimensions en somme ;-p Alors, ces mouvements que vous pouvez imaginer très importants mais qui peuvent être aussi lents que brutaux sont la marque du développement de notre planète. Son origine se retrouve dans les mouvements magmatiques sous cette surface, principalement dans le manteau. C’est-à-dire que le magma plus chaud donc plus léger remonte du fond du manteau jusqu’à son sommet, c’est de la convection. A ce moment là, le magma va pouvoir libérer de sa chaleur, donc de son énergie, par conduction à travers la surface de notre planète. Lorsqu’il a perdu trop/suffisamment d’énergie, il redescend car plus lourd. Au fond, ou mur, du manteau, il regagne de l’énergie, se réchauffe, et il va donc finir par remonter. Ainsi de suite… Ces mouvements mantelliques, ou convections mantelliques, sont à l’origine de la tectonique des plaques, ou taquin avec un puzzle.

Mantle convection Mantle convection - schéma Tectonic movement

Ces mouvements sont-ils mesurables ? Oui, car comme je l’ai dit plus tôt, la Terre vieillit. Les pierres peuvent être anciennes ou jeunes comme notre peau a des cellules mortes en surface, anciennes, et vivantes en profondeur, jeunes. Et, de la même manière, on peut mesurer cet âge. Ainsi, on constate que plus les pierres sont éloignées de la “mid-oceanic ridge”, ou dorsale océanique, plus elles sont anciennes. Aussi, en effectuant la division de la distance à laquelle se trouve la pierre de la dorsale par son âge, on obtient sa vitesse d’éloignement, ou vitesse de demi-écartement de la dorsale. Par exemple, celle de la plaque pacifique est d’environ 12 cm/an alors que celle de l’atlantique est proche de 2 cm/an. Vous constatez donc que les vitesses sont très inégales ^^ De plus, on peut également déterminer les directions de ces écartements.

Background ocean Crust age - poster Tectonic plates Speed move plates

Après tout ça, je finis avec les points chauds, tant qu’à dévier du sujet initial, autant le faire jusqu’au bout :-p En fait, les points chauds sont immobiles, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Ce sont les plaques qui bougent ! Et oui ! Comme les îles formées par ces volcans de point chaud sont fixées à la plaque, elles la suivent dans son mouvement. Ainsi, quand l’une quitte le point chaude, une nouvelle se crée, et ainsi se forme un chapelet d’île. Qu’est-ce qui est à l’origine de ces points chauds ? Rien de plus idiot qu’une faiblesse de la lithosphère à un endroit donné où le magma soudain libéré de la pression de celle-ci s’engouffre et finit par la traverser. Un volcan né ainsi au beau milieu d’une plaque.

Hot Spot

Les montagnes Bwork, un lieu mal famé si l’en est un. La disciple de Sadida avait eu toutes les peines du peine à ne serait-ce que trouver l’entrée de la grotte qui menait au camp de ses habitants primitifs. D’autant plus que des groupes disparates patrouillaient comme ils se disputaient. Cela pu représenter un avantage si les mages ne s’entêtaient pas à lancer des éclairs en série partout sauf sur ses adversaires. Enfin, elle était maintenant à proximité de l’entrée du camp, cachée derrière deux rochers tombés de la falaise. Elle observait. Elle attendait une occasion qui ne viendrait sans doute qu’à la nuit tombée.

Bonne soirée, et bon feu !

Lien : Page Wikipédia sur la Géologie

Références des images :

  1. 243894_f520.jpg
  2. 606px-Geologic_clock.jpg
  3. geologica_time_usgs.png
  4. cell.gif
  5. MetzgerFig5.gif
  6. plateboundariesa.jpg
  7. seafloor.jpg
  8. crustageposter.jpg
  9. 798px-Plates_tect2_en.svg.png
  10. nasa_plate_map.jpg
  11. Samoamap_550_57111.jpg