Ferora Les aventures d’Eloah et Ferora Eloah
Accès menu
Accès contenu
Flux RSS
< La création de l’Horizon Prologue >

Excursion à Brâkmar, recherche d’informations ~ Biographies

De Eloah, publiée le vendredi 16 novamaire 637 à 21:19:00

L’espoir de retrouvé Lean et Ahiâm grâce à cet espace grandit chaque seconde en moi, mais, ce dont je suis sure, c’est que si Lean ou même Ahiâm avait su où me trouver, aucun des deux n’aurait hésité à venir, aucune femme, aucun enfant, aucun pouvoir ni aucune richesse ne les retiendraient. Cependant, je ne les ai pas perdu, c’est certain, je le sens, dans mon cœur… Depuis que je suis ici, chaque nuit, je rêve d’eux. Chaque rêve se fait de plus en plus précis. Je ne l’explique pas, j’ai le sentiment qu’ils essayent de communiquer avec moi, je ne sais pas par quel moyen mais apparemment ça marche… Hum, peut être que je deviens folle. Cette obsession de les revoir un jour me ferait croire des choses ? Je suis perdue, je commence à perdre espoir, le temps passe et… Aucune piste, rien.

Cependant je pourrais vous en dire plus sur les Brâkmariens, j’ai eu le temps de mener de petites enquêtes, j’ai même réussi à me rendre à Brâkmar en passant par les entrées secondaires. Je ne vous cache pas que ce fût sans combattre. Mais les Guerriers qui gardent Brâkmar sont trop surs d’eux, ils n’imaginent même pas qu’on puissent les terrasser. Accompagnée de quelques uns on y est pourtant parvenus, et comme aucun système d’alerte n’existe dans cette ville maudite, munie de cape a capuchon noire, on passe assez inaperçu une fois dans la ville, enfin ville… Ce lieu emplit d’individus tous plus saouls les uns que les autres… Il faut juste éviter les patrouilles de l’intérieur de la ville. Enfin bref, quoiqu’il en soit, j’ai sûrement eu le droit à la protection de ma Déesse, je suis parvenue à infiltrer la Grande Tour des Mâges Noirs.

Ce bâtiment est vraiment inquiétant et sordide. L’air y est nauséabond. Mon chacha a bien aimé attraper quelques souris qui passaient par là, et il me tenait compagnie rassurante.

Je me suis donc introduite dans ce qu’on pourrait désigner comme la bibliothèque de Brâkmar. Un espace où l’on entrepose, où plutôt balance, les divers écrits de toutes sortes. Les plus accessibles traitaient de diverses techniques de fermentation… Bières, vins et autres breuvages semblent être la première préoccupation des Brâkmariens. Il m’a donc fallu fouiller, ce qui entraîne un peu plus de difficultés pour rester discret, mais j’ai fini par trouver, au bout de plusieurs heures, un recueil poussiéreux qui a particulièrement attiré mon attention car la couverture portait la marque de l’Ordre des Prêtres de la Grande Tour de Bonta (que Fero connaît bien). Cela me semblait donc bien étrange, un tel manuel à Brâkmar, surtout que l’écriture des Prêtres Bontariens est inconnue aux Brâkmariens, principe même de sécurité, évitant à l’ennemi d’utiliser des informations précieuses contre les Anges en volant des manuels sacrés. Le deuxième point sur ce recueil qui m’a interpellé (car même si je fais partit de l’Ordre des Guerriers de Bonta, je suis initiée à cette écriture) c’est que j’ai décrypté : le sujet de ce recueil, inscrit aussi sur la couverture.

Il traitait de la vie de Lagoa… Apparemment, mon ancêtre fêtard avait plus d’importance que ce que je ne pensais, il n’avait pas qu’inventer le contrôle des épées dansantes. J’ai donc glisser ce manuscrit dans ma sacoche, attrapé mon chacha dans les bras, et je suis sortit sans trop de difficultés de cette abominable ville. Il m’a fallu plusieurs jours de dragodinde pour atteindre la cité de Bonta. Après un bon bain et un bon repas, je me dirigeais donc vers la Grande Tour de Bonta. Une petite délégation de Prêtres m’a emmené dans une immense salle de réunion, ils semblaient fort intéressés par ce manuscrit. Au départ, ils ne me révélèrent que des éléments mineurs, ce livre a été volé il y a fort longtemps et parle d’une prophétie apportée, paraît-il, par Sacrieur elle-même au Conseil du Temple de la Déesse. Les Prêtres ne voulaient pas m’en dire plus, prétextant que la révélation d’autres informations pourrait changer le futur. Fero et Kun le savent bien, j’ai une tête de mule (mais moins que Fero quand même ^^’), je les menaçais donc de repartir avec ce manuscrit. Ma diplomatie légendaire (un sacri en colère ça fait peur !) a permis de conclure à un accord : ils me parlent de tout ce que je veux savoir, quand j’ai toutes les informations qui m’intéressent, je leur donne ce précieux manuscrit et ils en feront ce qu’ils voudront ! Ils m’ont demandé bien évidemment, pourquoi je m’intéressais à Lagoa, je leur ai donc raconté la petite histoire que je vous ai narré l’autre soir dans la taverne, et là, leurs yeux se sont écarquillés et ils me dévisageaient sans plus mot dire. Rapidement, cette prophétie raconte qu’un descendant de Lagoa causera la destruction de l’Ordre Noir, obligeant les démons à se terrer durant des siècles, annihilant toute leur structure, Brâkmar désorganisé, la victoire de Bonta serait grande. En effet, ce n’est pas ce descendant seul, qui combattra et vaincra tous les démons, non, simplement, son sang contiendrait quelque chose, une substance mystérieuse (divine ?) causant un nouveau type de dégâts encore inconnu de nos jours, un type redoutable contre les démons, dans les écrits on le traduit comme « Lumière ».

L’explication du débarquement des Brâkmariens chez moi, il y a plusieurs années, l’assassinat de ma famille, est là. Un Prêtre de second rang Sacrieur bontarien aurait trahi la cité des Anges et volé cette prophétie au Temple, achetant ainsi sa place de Mage Noir Suprême de Brâkmar (encore un frustré de la vie !). Ce traître répondait aux ordres d’un démon du nom de Many, un puissant xélor (il faut le dire…) qui à la connaissance de cette prophétie, mis tout en œuvre pour que Lagoa meurt. Il y parvint mais manqua sa femme, la disciple d’Osamodas, enceinte à ce moment. Ignorant cette grossesse, il ne la rechercha pas. Mais un jour que ce maudit démon voyageait dans le temps, il apprit la valeur de mon père aux combats lors de la dernière Grande Guerre. En effet, il avait formé plusieurs troupes de Guerriers de Sacrieurs, et dans son enseignement il avait développé la technique de contrôle des épées dansantes qu’il maîtrisait parfaitement. Ce qui était passé inaperçu aux espions de Brâkmar ne le fut pas aux oreilles de Many, qui avait bien connu Lagoa et son histoire.

C’est comme ça qu’il regroupa plusieurs serviteurs de Brâkmar, et sa maîtrise des arts Xélors lui permit de se transporter lui et sa petite compagnie à travers l’espace. J’ignore quel indice a mené Many au bon endroit, mais il a réussi, il nous a trouvé. Les membres d’une famille descendant de disciples de Sacrieurs et de disciples d’Eniripsa (maman ^^) n’avaient aucune raison de s’orienter vers la magie de Xélor, selon la pensée propre de Many. Tout du moins c’est la conclusion à laquelle nous sommes arrivés avec les Prêtres. Cela explique que lui et ses petits amis soient rentrés dans la maison, pour voir s’il y avait d’autres membres, mais qu’il n’ait pas poursuivit leur recherche après (ne voyant personne d’autres), je n’ai jamais été traquée ! Ils ignoraient simplement l’existence des autres enfants de papa, concluant que la mort de mon frère, seul enfant que ma mère a accouché à Bonta, avait refroidi mes parents pour toujours.

Pfiou, j’espère ne pas vous avoir perdu en route ! Je dois retrouver mes frères, les prévenir. Lean ne peut pas être celui de la prophétie car il a rompu son lien naturel à Sacrieur, et je l’en remercie encore aujourd’hui d’ailleurs, sans lui la lignée de Lagoa serait éteinte. Il reste donc Ahiâm… M’aideriez-vous à entreprendre un voyage vers l’espace-temps ? M’accompagnerez-vous dans ma quête ?


Commentaires :

Aucun commentaire, soyez le premier !
Ajouter un commentaire






* : Champs obligatoires

Nous contacter | Signaler un bogue | Plan | Règles | Accessibilité | En savoir plus | Flux RSS des brèves | Fero’blog | Portail - ferora.fr
2 visiteurs, ces cinq dernières minutes

Le monde dans lequel évolue les personnages n’est pas de notre création, seules leurs aventures propres le sont.
© Ferora La Feu, © Eloah Sacriange, © Unician  et © Gyloise ; © Dofus, © Wakfu, © Ankama
Icônes de Crystal Clear par Everaldo Coelho, sous LGPL

Temps de chargement de la page : 0,01343989 secondes
Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide ! [Valid RSS]