Ferora Les aventures d’Eloah et Ferora Eloah
Accès menu
Accès contenu
Flux RSS

Saison 1 : À la taverne de Soin Tan Ranci

Episode 2 : L’attaque, l’embuscade, la surprise !

Eloah, Unician et Ferora commencent à comprendre que quelque chose ne va pas. Mais qu’est que ça peut bien être ? Pourquoi les dragodindes s’agitent-elles ? Bien évidemment, parce qu’une attaque se prépare. Mais, par qui ? Pour quoi ? Et comment nos compagnons vont-ils pouvoir s’en sortir alors qu’ils sont dans un univers de poche dont tous les accès sont maintenant fermés.

Vous le découvrirez en lisant cet épisode !


Page : 1 2 3 4 5

« Mais… Ce n’est pas possible. J’ai créé cet endroit de toutes pièces ! Certes ! En m’inspirant d’un endroit réel, mais on ne peut y accéder que d’une certaine manière. Celle que je vous ai apprise… Toute la surface à cent pas à la ronde est purement magique et se situe dans le néant de l’Œuf… Comment un inconnu pourrait-il venir ici ? C’est… C’est impossible… voulut se rassurer Ferora, soudain aussi inquiète que son amie. »

Elle posa son plateau sur le comptoir et se mit à arpenter la salle en répétant ces derniers mots. Soudain, la disciple de Féca reprit ses esprits et déclara : « Déjà, je vais invoquer le Bouclier de notre Ordre autour de la taverne. Ensuite, je vais rechercher des intrus dans ma création… » Elle se lança alors dans une assez longue incantation comportant des aspects aussi divers que la vie, l’amour de l’autre, la protection, sa Déesse et le feu… Quand elle eut fini, une immense boule lumineuse sortit de sa poitrine et grandit, grandit, GRANDIT jusqu’à englober toute la taverne.

Enfin, elle s’assura que tout était bien en place. Sûre de son travail, elle regarda dans la direction d’Eloah, toujours à la cheminée, puis s’assit en tailleur pour commencer les recherches. Soudain, à peine avait-elle plongé dans un état de mi-conscience qu’un bruit vint de la porte…


Par Ferora

Eloah, qui ne l’avait pas entendu car étant très concentrée sur ce que Fero venait de dire à propos d’un inconnu, fixait le sol depuis de nombreuses minutes. Tout à coup, elle se leva, les yeux en direction de son amie, et s’exclama si fort que la disciple de Féca sursauta : « Du futur ! Il ne peut venir que du futur ! Sans ça, il ne peut pas être ici ! Ce doit être un de nos descendants ! A l’un d’entre nous, puisqu’il n’y a que nous qui savons comment nous rendre ici. » Eloah, se rendant compte d’un nombre incroyable d’incohérences que générait son hypothèse, se rassit et fixa de nouveau le sol, dépitée.


Par Eloah

« Hum… fit la jeune femme en se relevant. Si c’est vrai, je vois d’un très mauvais œil qu’il, ou elle, nous dévoile notre avenir… Sinon, je serais ravie de voir un, ou une, de mes descendantes. Après tout, je trouve intéressant de voir comment ma famille évoluera… Si je n’en découvre pas trop sur mon avenir, bien entendu… Je n’ai pas envie d’imiter Uni. Je pense que chacun doit faire son temps. Humpf ! Assez d’hypothèses… Entrez ! Qui que vous soyez. Mais, si vous nous voulez du mal, sachez que, nous tous ici, sommes à même de nous défendre ! lança-t-elle au dépourvu d’Eloah. Et même, plus que beaucoup le pense… se murmura-t-elle. »


Par Ferora

« Hum… J’ai eu le temps de me pencher un peu sur la magie xélor… Cette bulle d’espace, elle est bien faîte de cette distorsion temporelle que l’on observe lorsque l’on passe d’un œuf à un autre ? Ceci créant un autre œuf-fille de l’œuf d’où il est tiré, celui-ci étant satellité dans le même espace que l’autre. Je me trompe ? interrogea-t-il Ferora qui était davantage préoccupée par ce qui entrerait que par ses discussions métaphysiques. Bon, maintenant, si notre wakfu interne se met à vibrer à l’inverse d’un wakfu dans l’œuf-mère, les deux lignes s’intercalent et forment un passage à travers les œufs. Il est donc créé un second wakfu temporaire propre à notre bulle, qui entrecroise d’autres wakfu capables de modifier notre bulle… Ce n’est qu’une hypothèse, mais si elle s’avère exacte, notre bulle est en pleine mutation tant que la brèche reste ouverte. Arf ! Non, c’est pas ça ! Trop compliqué… Ça doit juste être un souvenir réminissant qui vibre dans la bulle… continuait-il sans s’occuper de l’attention de son amie. »


Par Unician

Personne ne se décidant à entrer, Ferora ne pu s’empêcher de reprendre Uni sur le sujet qu’il abordait toujours sans s’occuper du reste du monde.

« Non, Uni, il n’y a rien ! C’est du vide. Pas d’espace, pas de temps. Ces notions n’existent que sur les mondes construits dans ce néant. Quant à ce qui concerne les Œufs… On ne sait même pas si nous sommes vraiment à l’intérieur d’un Œuf. Nous avons cette notion par la Légende… Est-ce qu’il y a un extérieur ? D’autres œufs ? Personne ne le sait puisqu’il faudrait sortir de rien… » argumenta la jeune disciple de Féca jusqu’à ce qu’un mouvement sur le côté la fasse réagir.


Par Ferora

C’était Eloah qui se levait en déclarant avoir l’impression que quelque chose, ou quelqu’un, s’agitait dehors. Il devait finalement avoir entendu Ferora. La disciple de Sacrieur vint se positionner près de sa compagne et se tint prête. Un silence pétrifiant s’imposa alors pendant quelques secondes dans la taverne. Ferora et Eloah retinrent leur respiration, Tit’Neva se cachant dans la sacoche de la première. Enfin, La porte s’ouvrit tout doucement. Le bois craqua et les charnières grincèrent…

« Je ne vous veux aucun mal, lança l’individu qui s’avança dans la pièce avec prudence. »

Il était drôlement vêtu. Des bandelettes propres recouvraient tout son corps et une combinaison bleu clair s’y superposait. Un casque sur sa tête dans le même style dissimulait son visage. Il s’arrêta sur le seuil de la porte, attendant de voir quel accueil on lui réserverait.

— Qui êtes-vous et comment êtes-vous arrivé ici ?! vocifèra Eloah très agressivement ne relâchant pas sa position défensive.
— Par les Douze Dieux et Déeses… l’inconnu fit un pas puis s’arrêta net et resta comme figé devant l’entrée. Tu… Tu… bégaya-t-il. C’est impossible… se murmura-t-il à lui-même avant de porter les mains à sa tête.
— Ne tente rien que tu puisses regretter par la suite ! prévint Eloah très menaçante.
— Tu en as pris de l’assurance depuis… rétorqua l’inconnu tout en ôtant son masque. Petite sœur !

C’est alors qu’en découvrant les yeux de l’inconnu, seuls organes du visage non dissimulés par les bandelettes, et en entendant ces paroles, qu’Eloah sentit ses jambes trembler. Son cœur palpita de plus en plus vite, des larmes montèrent à ses yeux, puis elle tomba, genoux à terre. « Lean… »


Par Eloah
Page : 1 2 3 4 5

Commentaires sur l’épisode :

Aucun commentaire, soyez le premier !
Ajouter un commentaire






* : Champs obligatoires

Nous contacter | Signaler un bogue | Plan | Règles | Accessibilité | En savoir plus | Flux RSS des brèves | Fero’blog | Portail - ferora.fr
1 visiteur, ces cinq dernières minutes

Le monde dans lequel évolue les personnages n’est pas de notre création, seules leurs aventures propres le sont.
© Ferora La Feu, © Eloah Sacriange, © Unician  et © Gyloise ; © Dofus, © Wakfu, © Ankama
Icônes de Crystal Clear par Everaldo Coelho, sous LGPL

Temps de chargement de la page : 0,01238394 secondes
Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide ! [Valid RSS]