Ferora Les aventures d’Eloah et Ferora Eloah
Accès menu
Accès contenu
Flux RSS
Page : 1 2 3 4

— Vraiment sympathique ce bonhomme Ahiâm, ce doit être plaisant de l’avoir pour Maître !
— Oui, il est très gentil, mais je ne le connais pas beaucoup. Je n’étais que de passage dans ce temple, rappelle-toi.
— C’est vrai… Fero ? Tout va bien ?
— …
— Ahiâm ?
— Oui, tout va bien. Enfin, je disais à Fero qu’il fallait vous trouver d’autres tenues.
— Ah ! Que proposes-tu ?
— Hé bien, je pensais faire un tour dans vos temples respectifs, mais…
— Bon. Commençons par le temple de Sacrieur. Pour Fero, nous allons trouver une alternative. Cette cape que tu portes, ce n’est pas une marque des disciples d’Eniripsa, si ?
— Non, c’est une cape de voyage. Elle me protège du froid et de la pluie. Les déluges sont assez courants ici, aussi improbables que celà puisse paraître.
— Tu pourrais en trouver pour Fero ?
— Moi aussi j’en veux une ! coupa Darinao qui admirait les reflets argentés de la cape bleue d’Ahiâm.
— En fait, il nous en faudrait une chacun, admit Ahiâm.
— Vous avez de quoi payer ? demanda Darinao aux filles.
— J’ai ces pierres à échanger. Ahiâm ce genre de pratique se fait encore ?

Après avoir examiner les pierres, Ahiâm déclara que celles-ci existaient encore et que l’on pouvait toujours troquer quelques trouvailles au temple Enutrof contre de l’or. Monnaie incontestée et universelle. Ils décidèrent de laisser les dragodindes dans l’enclos du temple Osamodas après autorisation par le responsable des lieux. Puis, se dirigèrent vers le temple Enutrof. Ferora resta muette au long du voyage. Eloah troqua ses pierres, rubis, émeraude et saphir contre une grosse bourse d’or. Eloah constata que les disciples d’Enutrof étaient toujours aussi acariâtres et radins 1 000 ans après, une remarque qui fit rire son frère et Darinao, mais pas Ferora. L’or en poche, Ahiâm alla seul dans une toute petite échoppe et en resortit avec trois capes bleues-argent et deux grandes besaces en cuir noir.

Puis, ils se rendirent au temple Sacrieur. Eloah en profita pour acheter des feuilles de menthe sauvage dans son temple. Un disciple chevronné accueillit Eloah et considéra sa forte poitrine un peu trop longtemps selon Ahiâm qui rappela sèchement la raison de leur présence. Aussitôt, le disciple confus alla chercher des vêtements pour Eloah. Un bandeau marron et rouge en guise de couvre-chef, un pantalon en lin par dessus lequel elle enfila une tunique orangée avec un dessin qui recouvrait la poitrine et le ventre d’Eloah : l’insigne de Sacrieur. Eloah était émerveillée par cette tenue. En revenant vers la sortie, Eloah put entrevoir les entraînements des jeunes disciples de Sacrieur, et déjà à ce niveau, elle ne reconnaissait pas les techniques. Un léger sourire, très petit, que seule Eloah sû détecter, apparut sur le visage de Ferora à la vue de son amie ainsi vêtue.

— En route, compagnons !
— Mais Elo, Ferora ne…
— Hey p’ti frère, apprends qu’on ne discute pas mes ordres ! ricana Eloah.
— On se rend dans quelle ville ? demanda Darinao.
— Heu…
— Ah ! Il est beau le leader s’il ne sait même pas où on va ! raya Ahiâm pour taquiner Eloah qui lui répondit de la même manière et démarrant ainsi un petit manège puéril qui dura bien deux bonnes minutes.
— Tu m’as manqué, vraiment, petit frère.
— Toi aussi, petite sœur, répondit Ahiâm en adressant un clin d’œil à sa sœur avant de proposer une destination. Le prochain temple où je dois me rendre se situe dans la grande ville d’Orchomène, à quatre jours de marche.
— Ce doit être la ville dont nous a parlé le Grand Maître Xélor. Ainsi donc, en route pour Orchomène !
— Il doit y avoir de grands magasins ! s’exclama Darinao excitée à l’idée de se rendre dans une grande ville.

Une fois leurs dragodindes récupérées, les capes enfilées — oui, car ces capes protégeant du froid et de la pluie ne tenaient pas trop chaud, elles maintenaient une température constante au corps de son porteur, les besaces portées par Ferora et Ahîam, Darinao derrière Eloah, le groupe original de cavaliers se mit en route, direction Orchomène.


Commentaires Par Eloah
Page : 1 2 3 4

Commentaires sur l’épisode :

Aucun commentaire, soyez le premier !
Ajouter un commentaire






* : Champs obligatoires

Nous contacter | Signaler un bogue | Plan | Règles | Accessibilité | En savoir plus | Flux RSS des brèves | Fero’blog | Portail - ferora.fr
1 visiteur, ces cinq dernières minutes

Le monde dans lequel évolue les personnages n’est pas de notre création, seules leurs aventures propres le sont.
© Ferora La Feu, © Eloah Sacriange, © Unician  et © Gyloise ; © Dofus, © Wakfu, © Ankama
Icônes de Crystal Clear par Everaldo Coelho, sous LGPL

Temps de chargement de la page : 0,00750494 secondes
Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide ! [Valid RSS]